#Lundi : les objets du jour

16 08 2010

Un résumé rapide de ce lundi en trois objets… pari tenu !

Le xylophone

Les mascottes de Darc, ce sont incontestablement Zazie et Marius. Les petits de Stéphane, la maman, et de Victor Cuno, le prof de claquettes, sont maintenant très connus sur le stage Darc. Marius, notamment, qui s’entraînait l’an passé entre midi et deux, pour les championnats du monde de claquettes, excelle dans cette danse. Finaliste du Mondial en Allemagne, il est arrivé septième. Mais ce n’est pas là son seul talent. A 8 ans, l’élève de CE2 est entré cette année au conservatoire… où il a validé ses trois premières années en un an. «J’ai fait quatre ans en un», sourit-il, en jouant de tête un concerto de Bach au xylophone. Car Marius a embarqué cette année son xylo sur Darc. En espérant bientôt acompagner les cours du papa avec ce bel instrument. Mais au fait, Marius, les claquettes, tu arrêtes ? «Ah, ça, non, j’en ferai jusqu’à 75 ans !», répond le blondinet. Il a bien grandi depuis ses débuts à Darc.

La caisse à objets trouvés

Les têtes en l’air parties on ne sait où danser dans les comédies musicales de leurs rêves peuvent se rassurer. Sur Darc, les objets perdus finissent toujours par se retrouver. La preuve avec cette caisse magique en carton. On y trouve surtout des vêtements oubliés dans les cours de danse. Mais pas seulement. Un biberon, par exemple. Ou, grand classique, un téléphone portable. Mieux encore, une enveloppe de chèques ou une autre  contenant des billets ! Il y a des honnêtes gens sur le stage qui se sont empressés de ramener à l’accueil les enveloppes oubliées dans des salles de danse. La classe.

La barre

Tout au fond du site du stage, salle des fêtes de Belle-Isle, connue sous le nom de « A1 » pour les stagiaires et où officie Isabelle Riddez, en danse classique, on retrouve les inévitables barres.

On y a croisé Claire, 15 ans, de Seine-et-Marne, stagiaire à Darc pour la première fois. Étirements, exercices… Claire est une habituée de ces barres qu’elle retrouve chaque samedi en cours de danse. Venue à Darc en famille, elle confie avoir connu le rendez-vous lors d’un reportage à la télé. Au menu de son stage, classique et modern’jazz.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :